Plus de sortes de froid. Le système de refroidissement, c’est-à-dire la manière dont le froid se propage à l’intérieur des compartiments du réfrigérateur, est un autre élément d’évaluation très important : il en existe principalement trois types : statique, sans givre et ventilé.

Fonctionnement statique

Ce sont des réfrigérateurs traditionnels, c’est-à-dire ceux dans lesquels l’air froid se diffuse naturellement, ayant tendance à descendre du haut (où se trouve presque toujours le compartiment congélateur) vers la partie inférieure du compartiment. Avec ce système, la partie inférieure (pas par hasard destinée à la viande) est donc plus froide que les étagères supérieures, avec des différences pouvant aller jusqu’à 3-4 degrés. Dans ces modèles, un dégivrage manuel périodique est presque toujours nécessaire pour éliminer le givre qui se dépose sur les parois, car ce dernier, lorsqu’il est déposé en grande quantité, empêche le bon fonctionnement du réfrigérateur. Aujourd’hui, ces réfrigérateurs sont beaucoup moins répandus que par le passé et ont été largement remplacés par des réfrigérateurs sans congélation et ventilés (qui, entre autres, garantissent généralement une consommation moindre) ; ils restent toutefois dans les versions les moins chères et dans celles équipées d’un «  »dégivrage automatique » ». Ce dernier est un système assez simple avec lequel le moteur du réfrigérateur est arrêté pendant une courte période de temps. De cette façon, les parois de glace formées par la condensation fondent lentement et l’eau produite est recueillie à l’intérieur d’un petit trou (généralement placé au fond, derrière le tiroir à viande), qui est relié par un petit tube à un plateau placé sur le moteur. Ce plateau, une fois rempli d’eau, servira ensuite à «  »refroidir » » le moteur lui-même.

Il s’agit certainement d’un système assez «  »basique » », mais qui fonctionne assez bien et évite les tracas et les inconvénients du dégivrage manuel, qui nécessite quelques précautions importantes. Tout d’abord, utilisez toujours une spatule en plastique et jamais un couteau pour enlever la glace. Dans ce dernier cas, vous risquez de percer les parois du réfrigérateur, ce qui nécessiterait son remplacement complet. Si la glace est trop épaisse pour être enlevée avec la spatule, il faut attendre qu’elle ait davantage fondu, tout en veillant à ce que l’eau qui se forme lors de sa fonte ne sorte pas trop abondamment du réfrigérateur, ce qui pourrait endommager les meubles ou le sol. Une fois que la majeure partie de la glace a été enlevée, il est nécessaire de la nettoyer complètement, car les bactéries qui peuvent se former en raison de l’augmentation de la température peuvent être très dangereuses. Le nettoyage doit être effectué à l’aide de détergents spéciaux ou de savon normal, mais ne doit pas libérer de substances qui peuvent être nocives pour les aliments. Ne vous abstenez pas d’utiliser le vinaigre blanc le plus simple à cette fin : c’est un excellent désinfectant et même s’il semble laisser une mauvaise odeur, il disparaîtra après quelques jours et le résultat hygiénique sera parfaitement garanti. Pendant cette phase, n’oubliez pas de nettoyer (en fait, il faut le faire régulièrement) également le joint en caoutchouc autour des portes, surtout pour éviter la formation de grumeaux de saleté qui, en plus d’être très dangereux pour la santé, peuvent s’user lentement, faisant perdre au réfrigérateur son «  »étanchéité » ».

Le nettoyage est une habitude qui, dans le cas des réfrigérateurs à dégivrage manuel, est évidemment indispensable, mais il est également très important dans les réfrigérateurs ayant d’autres types de fonctionnement. Sans ce dernier, des bactéries peuvent se former sur les aliments qui, une fois sortis du réfrigérateur, risquent de se décomposer beaucoup plus vite qu’ils ne le devraient.