L’affichage illustré à la figure 1 est une section d’un signal unique qui se développe de quelque manière que ce soit. Ces sections de signal sont enregistrées dans le mode dit « Single Sweep Mode » de l’oscilloscope. Cela signifie que l’affichage est décrit exactement une fois que la condition de déclenchement est remplie. L’affichage du signal est alors conservé jusqu’à ce qu’il soit à nouveau effacé manuellement et que l’oscilloscope soit « armé » pour un nouveau processus de déclenchement.

Ce mode de fonctionnement est indiqué à la figure 2 comme l’un des quatre modes typiquement réglables. Les signaux périodiques, en revanche, sont affichés en « mode continu ». Après l’inscription d’un signal sur l’écran, l’instrument attend à nouveau l’arrivée de la condition de déclenchement configurée avant d’effectuer immédiatement une nouvelle présentation de l’écran. La représentation du signal est ainsi continuellement renouvelée. En raison de la périodicité des signaux, une image stationnaire est toujours affichée si les paramètres du signal (tels que l’amplitude et la fréquence) restent constants.

Si la condition de déclenchement est remplie

 » Roll  » comme mode signifie que, sans attendre qu’une condition de déclenchement soit remplie, la valeur actuelle du signal est toujours affichée sur le bord droit de l’écran et décalée vers la gauche avec le temps selon l’échelle de temps définie ; le signal continue donc à défiler continuellement de droite à gauche, ce qui est une forme d’affichage utile, en particulier avec les signaux qui changent relativement lentement dans la plage des secondes ou des minutes. Dans tous les modes de fonctionnement expliqués jusqu’à présent, l’oscilloscope détermine automatiquement un taux d’échantillonnage approprié en interne, de sorte qu’un affichage du signal sans faille est garanti.minning

Enfin, le « mode XY » signifie que les signaux ne sont plus affichés au cours du temps t, comme dans les trois modes de fonctionnement précédents, mais que les signaux de tension lus à une certaine fréquence d’échantillonnage sur deux canaux d’entrée différents produisent une coordonnée (X, Y) qui est affichée sous forme de point. L’axe des X est conçu comme un axe de tension et peut être mis à l’échelle grâce aux réglages appropriés du canal d’entrée correspondant.

Le taux d’échantillonnage est toujours sélectionné en interne pour correspondre à l’échelle de l’axe des temps (qui n’est plus visible). La figure montre un exemple de la représentation résultante lorsque les axes X et Y sont chacun desservis par un signal sinusoïdal exempt de composantes continues, mais qu’il y a un certain déphasage entre eux. Dans ce qui suit, un aperçu des caractéristiques essentielles d’un oscilloscope sera donné. Aujourd’hui, les oscilloscopes sont disponibles dans une large gamme de prix allant d’environ 150 euros au prix d’une voiture de classe compacte. Les caractéristiques les plus importantes diffèrent en conséquence :

Nombre de chaînes : principalement 2 à 8
Fréquence de coupure : environ 50 MHz à 5 GHz
Taux d’échantillonnage : environ 1 MSa/s à 10 GSa/s
Profondeur de la mémoire : environ 10 kPts à 1 GPts
Résolution : environ 8 à 12 bits
Sensibilité horizontale : environ 100 ps/div à 1000 s/div
Sensibilité verticale : environ 1 mV/div à 10 V/div
Impédance d’entrée : généralement 1 MΩ (si nécessaire commutable sur 50 Ω), environ 20 pF
Résolution d’affichage : environ 320 x 240 à 1024 x 768 pixels
Interfaces numériques : USB, bus de laboratoire IEEE, Ethernet ou LXI
Fonctions d’évaluation : Fonctions multimétriques, FFT ou MSO

Dans la pratique, un oscilloscope comporte un câble plus ou moins long entre le point de mesure réel et l’entrée du canal, dont les propriétés électriques propres peuvent provoquer une distorsion du signal. Pour être plus précis, c’est la capacité entre les deux conducteurs du câble qui a ici un effet en parallèle avec l’entrée de mesure. C’est pourquoi, lors de la mesure de signaux de fréquence légèrement supérieure, une sonde est connectée entre le point de mesure et l’entrée de mesure au lieu d’un simple câble.