Combien de temps faut-il à l’IRS pour retourner la déclaration de revenus ?

L’Administration dispose de six mois à compter du dernier jour de la campagne. En cas de retard, vous devez payer les intérêts de retard d’impôt appropriés. Si la déclaration de revenus a donné lieu à un remboursement – c’est l’administration fiscale qui doit payer le contribuable -, le revenu peut être réalisé en moins d’une semaine dans le meilleur des cas. Le plus courant est que l’Agence fiscale ne prend pas plus d’un mois, mais il y a des cas où elle est retardée.

 

Conformément à l’article 103 de la loi relative à l’impôt sur le revenu des personnes physiques

Le remboursement des revenus n’est pas automatique.  Et il faut ici garder à l’esprit que l’Administration dispose de six mois à compter du dernier jour du délai de dépôt des déclarations, qui se termine cette année le 2 juillet.  Vous avez donc jusqu’au début du mois de janvier pour pratiquer les retours.

 

Six mois sont également comptés à compter de la date de production

 Si la déclaration a été soumise après la date limite. Si, à l’expiration de ce délai, le contribuable n’a pas encore reçu l’argent pour une cause imputable à l’Administration fiscale, dans ce cas, le Trésor ajoute au montant en attente de remboursement les intérêts sur le retard fiscal du jour suivant la fin dudit délai jusqu’à la date à laquelle son paiement est ordonné, sans que le contribuable ait à le demander. Dans la loi générale du budget de l’État de 2017, l’intérêt moratoire est fixé à 3,75 % pendant sa durée de validité.

Il convient de rappeler que, en cas de constatation d’erreurs ou d’omissions dans la déclaration, l’administration fiscale peut rectifier le résultat de la liquidation effectuée par le contribuable au moyen de la liquidation provisoire correspondante, en modifiant le montant du remboursement demandé ou en déterminant qu’il n’est pas approprié.

En général, l’administration fiscale effectue un virement bancaire sur le compte indiqué par le contribuable. Toutefois, à l’occasion, l’Administration fiscale et douanière peut autoriser le paiement par chèque barré ou nominatif. Tout d’abord, le contribuable doit avoir dûment signé le « Document de déclaration d’impôt sur le revenu » (formulaire 100), avec lequel la déclaration est expressément demandée.

f }