L’automobile et la production de masse

L’automobile et la production de masse

Au cours des années 1950 et après un contexte de guerre mondiale, le marché de l’automobile américain reprend et se stabilise à hauteur de 10 millions de véhicules. Le marché est essentiellement approvisionné par trois grands constructeurs : General Motors, Ford et Chrysler. Pendant ces années, l’innovation est permanente et s’appuie sur des présentations de concepts cars agressifs, comme par exemple le projet présenté par General Motors : Buick le sabre. C’est un concentré de techniques des plus avancées de l’époque et au design influencé par l’avion F-86 (qui est sorti du lot pendant la guerre de Corée). Ou encore, la Firebird toujours de General Motors en 1958 qui est un dérivé esthétiquement inspiré du Lightning P-38 (le meilleur avion de chasse de la Seconde Guerre Mondiale).

Face à la puissance de ces constructeurs automobiles seulement deux nouvelles tentatives de créations ont lieu :

  • La tentative de Preston.P Tucker, qui avait travaillé avant la guerre sur la Cord 812, veut développer des modèles qui rappellent les voitures de rêves des années 1930. L’innovation la plus marquante et spectaculaire est la mise au point d’un phare avant central ayant la possibilité de pivoter avec les roues sur la Tucker 48. Malgré un certain succès, le constructeur fait faillite dans les années 1950.
  • La tentative de John De Lorean, qui a tenté de promouvoir, dans les années 1960, de construire une voiture fait d’acier inoxydable et non peinte. Malgré l’avantage certain de cette innovation, la voiture coûte beaucoup trop chère et ne trouvera aucun appuis chez les grands constructeurs automobiles de cet époque.

Ainsi, les États-Unis, jusque dans les années 1960, feront régulièrement la démonstration de leur puissance en terme de technique. En effet, ils ont continué de concevoir des modèles d’automobiles au design agressif, de voitures trop grandes et trop lourdes, et laisseront passer la phénoménale croissance européenne.

C’est ainsi que la production de masse a été inventé dans les années 1945 – 1955, une notion inventée par Henry Ford et imaginé pour la France par André Citroën dans les années 20, à radicalement changé nos modes de consommations et nos modes de management. De nouvelles méthodes se créent afin d’augmenter la productivité des employés pour pouvoir répondre de manière correcte à la demande en constante augmentation. Cette méthode de production de masse se base sur un modèle de production standardisée et suis plusieurs principes notamment, la division du travail en séparant la conception de la réalisation, séquencer les tâches, et utiliser une ligne de montage dédiés. La standardisation des pièces, des produits, ce qui a pour avantage de produire en grande quantitée. Et enfin l’augmentation des salaires des employés (cinq dollars par jour, contre deux ou trois pour une journée de travail qui était plus longue auparavant). Ainsi, cela a permi de stimuler la demande et donc par conséquent, augmenter la consommation.

Emilie

Bonjour. Journaliste pour de la presse local, je me charge d'ajouter des articles variés à mes heures perdues sur ce journal en ligne. Je vous souhaite à tous une bonne navigation.